La méditation Tonglen

Les articles à la une

icone article

La méditation Tonglen

ponton et lac

 

Nous abordions, il y a plusieurs semaines, la méditation puis découvrions ensemble le mois passé, la méditation kundalini. Une autre forme méditative mérite cependant qu’on lui prête attention : la méditation Tonglen. Lien entre soi et l’extérieur, la méditation Tonglen est une invitation au lâcher-prise et à l’acceptation. Comment se distingue-t-elle des autres types de méditation ? Qu’apporte-t-elle ? Comment s’applique-t-elle au quotidien ? Présentation d’une méditation qui a fait ses preuves.

Méditation Tonglen, les origines

Au sens littéral, la traduction du terme tibétain « Tonglen » signifie « donner-recevoir », résumant à la perfection l’esprit de cette pratique méditative. Puisant ses origines au cœur du bouddhisme, la méditation Tonglen fait partie des principes du Lojong (pratique bouddhiste permettant de développer l’esprit d’éveil) conférés par le maître indien Atisha Dipankara Shrijnana né en 982. Mises par écrit au cours du 11ème et 12ème siècles, les instructions de la pratique de la méditation Tonglen ont évolué dans les décennies suivantes avant d’être compilées dans Les slogans d’Atisha par Chekawa. Il est dit que le quatorzième Dalaï-Lama pratiquerait d’ailleurs la méditation Tonglen chaque jour. Mais sur quelle idéologie repose-t-elle ?

Méditation Tonglen, vision, approche et impact

La méditation Tonglen se forge sur l’idée de l’ouverture aux autres et au monde. Une ouverture qui favoriserait la transformation profonde de celui qui consent à surmonter les obstacles et les réticences qui s’opposent généralement à cette ouverture. Pour y parvenir, la méditation Tonglen se révèle l’apprentissage de l’absorption de ce qui est négatif pour le restituer sous une forme positive. Ainsi, la méditation Tonglen permettrait d’aider à dépasser ses peurs et à développer une bien meilleure capacité d’acceptation des évènements extérieurs. Atypique, cette pratique méditative semble illogique puisqu’il est courant dans la nature humaine de se décharger du négatif en ramenant à soi le bien. Ici, il s’agit d’effectuer l’inverse, de canaliser le négatif à l’intérieur de soi et de le changer en une force positive propulsée vers l’extérieur. La méditation Tonglen peut être visualisée comme un échange de soi-même avec autrui : en inspirant, on prend sur soi avec compassion la souffrance d’une personne précise ou du monde entier et, en expirant, on renvoie de la bienveillance et de la paix. Pratiquer la méditation Tonglen évoque le désir de réduire un attachement égoïste, de créer un karma positif au travers du don et de l’aide, de développer la sérénité et la bodhicitta (l’esprit d’éveil) et de réduire son sens de la renonciation. Il s’agit de renverser la tendance à se durcir et renfermer en cultivant plutôt l’amour et la compassion. Comment mettre en pratique la méditation Tonglen ?

Comment pratiquer la méditation Tonglen ?

Plusieurs manières d’appréhender la méditation Tonglen existent. Cependant, toutes nécessitent un éveil premier de la vigilance et de demeurer dans la nature de l’esprit. Un travail qui s’effectue sur le long terme. Quel que soit le type de pratique de méditation Tonglen sélectionné, il est intéressant de débuter la méditation en s’asseyant et ramenant l’esprit en lui-même. Les pensées doivent être apaisées, sans être traitées ou suivies. Calme et concentration sont requis pour que puisse s’éveiller légèrement la vigilance et débuter la pratique. A vous de choisir ensuite la méditation Tonglen qui vous intéresse le plus sur l’instant.

La méditation Tonglen pratiquée sur l’environnement

Ce premier type de méditation vise à répandre autour de soi calme, joie et clarté en purifiant l’atmosphère. Humeur et états d’âme ont une emprise sur notre mental, il s’agit dans cette pratique, d’en prendre conscience. Si tout paraît sombre, inspirez en absorbant mentalement tout ce qui vous paraît malsain. Lors de votre expiration, offrez mentalement joie, clarté et pureté à l’atmosphère afin de l’assainir ainsi que votre esprit. Ceci est une excellente base pour débuter.

La méditation Tonglen pratiquée sur soi-même

A l’inverse de la méditation Tonglen sur l’environnement, la méditation Tonglen sur soi-même se divise en deux aspects, faisant communiquer ce qui souffre ou est négatif à l’intérieur de soi avec compassion et ce, sans jugement. Pour appliquer ce type de méditation, imaginez que vous vous divisez en deux parties. La première est un aspect de vous empli de compassion, aimant et chaleureux. Invoquez-le comme un véritable ami, toujours à votre écoute, qui vous conseille sans jamais vous juger. La seconde partie représente un aspect de vous blessé, incompris, trahi, frustré, en colère. Une version qui aurait subi une injustice, qui aurait souffert. Maintenant que ces deux aspects sont conçus, figurez-vous que le premier, plein de compassion, ouvre son cœur complètement, accepte et embrasse toutes les douleurs, les souffrances, les négativités de votre deuxième partie. Ému, ce second aspect finit lui aussi par s’ouvrir, et dans une étreinte entre vos deux aspects, toute souffrance disparaît. Cette « réconciliation », cette acceptation se fait lors de l’expiration. Le premier aspect envoie alors au second son amour guérisseur, sa confiance, sa joie, son bonheur et son confort.

La méditation Tonglen pratiquée dans une situation vivante

Pour la méditation Tonglen appliquée dans une situation vivante, plongez au cœur de vos souvenirs pour faire ressurgir une situation où vous avez mal agi, où vous vous sentez coupable, où vous regrettez vos actes. En inspirant, acceptez l’entière responsabilité de ces derniers dans ce contexte précis, sans tenter de justifier votre comportement. Reconnaissez simplement ce que vous avez mal fait et demandez pardon. En expirant, distillez réconciliation, pardon, guérison et compréhension. De façon figurative, le blâme est inspiré tandis que la réparation est expirée. Cette méditation Tonglen pratiquée dans une situation vivante peut offrir le courage de rencontrer la personne à qui vous avez fait du tort et de trouver la volonté de lui demander pardon, en face et de la manière la plus sincère qu’il soit.

La méditation Tonglen pratiquée pour les autres

Concernant le dernier type de pratique de méditation Tonglen, une personne dont vous êtes très proche doit se présenter dans votre esprit. De préférence une personne en souffrance (physique, psychique, etc.). En inspirant, imaginez prendre sur vous toutes ses douleurs, ses souffrances avec la plus grande compassion. Durant votre expiration, vous allez lui envoyez chaleur, amour, joie, bonheur et guérison. Ensuite, élargissez progressivement le cercle de votre compassion en l’étendant aux autres personnes dont vous vous sentez très proches puis à celles qui vous indiffèrent, ensuite à celles que vous n’aimez pas (ou avec qui vous êtes en conflit) jusqu’à l’étendre à celles que vous détestez profondément. Vous offrez ainsi à votre compassion la possibilité de devenir universelle et d’étreindre, sans exception, tous les êtres vivants.

Tout savoir sur la méditation Kundalini

 

Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Tous les articles :

Code promotionnel Disclaimer