Communication animale

Les articles à la une

icone article

Communication animale

main-chat

 

« A quoi songe-t-il ? Ah, si seulement il pouvait parler ! ». Qui n’a jamais eu envie de pouvoir ouvrir un véritable dialogue avec son animal de compagnie ? Communiquer au-delà des simples caresses, comprendre ce dernier, connaître ses pensées et sa manière de percevoir le monde. De plus en plus populaire chez les amoureux de la nature, la communication animale demeure néanmoins un sujet tabou. Qu’est-elle en réalité ? Comment procéder ? Est-elle accessible à tous ? Véritable passerelle vers le monde animal ou illusion de l’esprit ? Détails.

Communication animale, comment la définir ?

Communiquer est un acte complexe qui permet un échange d’informations entre différents individus, de leurs émissions à leurs réceptions. C’est un acte qui demande de la réflexion, l’utilisation de bons mots, du ton juste, du bon langage afin de s’assurer la compréhension de son interlocuteur. La communication symbolise l’échange et l’évolution si elle est bien menée. La communication animale reprend ces bases. Il ne faut pas oublier que le monde biologique est rempli d’odeurs, de sons, de mouvements mais aussi de signaux électriques par lesquels les animaux interagissent entre eux dans différentes situations (pour rechercher un partenaire, de la nourriture, signaler des ressources, etc.). Tout comme les animaux, les humains communiquent par le biais d’une communication non-verbale. Cette dernière représente même 90% des échanges, et cela sans que l’homme en soit conscient. Cette communication non-verbale passe par l’utilisation des sens et de l’envoi d’ondes par le cerveau tout comme le font les animaux. Ainsi, la communication animale semble accessible à chacun du moment que se réalise cette prise de conscience de communication non-verbale et qu’elle soit mise en place de façon volontaire. La communication animale est une question d’ondes (alpha et bêta) et une gestion de celles-ci afin d’être, justement, « sur la même longueur d’ondes » que son animal.

Comprendre la communication animale

Afin d’envisager la communication animale, il est nécessaire d’appréhender quelques points en particulier : 

- le fonctionnement de la chaîne de transmission de l’information via la diversité des signaux utilisés

- les méthodes de production de ces signaux par l’animal les émettant

- sa façon de les réceptionner

- les manières de codifier les informations

- les implications de ces moyens de communiquer sur l’évolution

Ces différents points amènent plusieurs questions cruciales autour de la communication et de l’évolution de l’espèce (processus, impact de la communication, protection des espèces et lutte contre les nuisances humaines). Si la communication animale était parfaitement avérée, par la physiologie, les neurosciences, mais aussi d’un point de vue évolutif, anatomique, génétique ou écologique, elle serait le point de départ de multiples remises en question. Dans les faits, comment est-il possible d’établir une communication animale ? Vers qui se tourner pour débuter ?

Communication animale, comment transmettre et recevoir des informations ?

Communiquer avec un animal, c’est débuter une conversation via ses sens. Selon chaque personne, il sera plus facile d’utiliser un sens ou un autre. Plus il sera possible à un humain d’utiliser un maximum de sens et meilleure sera la qualité de l’échange. Il est à noter qu’il n’est pas grave de ne pas arriver à se servir d’un moyen ou d’un autre, l’expérience et l’ouverture sont nécessaires pour accroître ses capacités. Mais quelles sont les différentes catégories de réception d’informations ?

Catégories de réception d’informations en communication animale

Pour communiquer avec un animal, il est possible d’obtenir des informations visuelles via la réception ou l’envoi d’une image mentale (telle une photo). D’autres passeront par des informations auditives au travers de l’émission / réception de sons, de bruits. La kinesthésie est aussi un moyen de percevoir des informations, au travers de sensations dans le corps. Il existe également les informations olfactives ou encore gustatives. Il est important de souligner que, homme et animal ont néanmoins une base d’informations pouvant différer sur certains points, un animal n’ayant pas les mêmes références qu’un humain il ne pourra comprendre les concepts purement liés à l’homme. Cependant la communication demeure possible grâce au cerveau et à sa capacité à « traduire » et adapter les références connues par l’un et l’autre. Pour accéder à ces informations, est-il possible de se former ?

Les formations en communication animale

Bien que discrètes, de multiples formations en communication animale commencent à émerger et il devient tout à fait possible de suivre le programme d’une école ou d’un enseignant particulier afin de parfaire ses capacités. Ces dernières peuvent prendre une semaine comme quelques jours ou mois selon les formateurs. Au travers d’ateliers, de mises en pratique, et d’enseignements théoriques, elles permettent à qui le désire, d’en apprendre plus sur cet univers et de s’y essayer avec une personne pratiquant déjà la communication animale, ce qui apporte une guidance et une aide non négligeable. Cependant, comment être sûr qu’il s’agit bien de communication animale et pas de création de la part de l’inconscient ?

Au final, communication animale ou anthropomorphisme ?

Pour rappel, l’anthropomorphisme est une tendance de l’homme visant à attribuer aux animaux des sentiments humains ou des caractéristiques propres à l’homme. Si communiquer avec son animal peut apparaître comme étonnant vu qu’ils ne sont pas dotés de la parole telle que nous la connaissons, comment être certains de ne pas interpréter leurs ondes de façon purement « humaine » ? La communication animale n’est pas de dire que les animaux sont capables de parler notre langue puisque ce n’est pas le cas mais d’affirmer pouvoir parler la leur puisque c’est une communication qui est déjà pratiquée par l’homme de façon instinctive. Cette non-conscience de cet échange constant, s’il devient « maîtrisé », entraînera la capacité à acquérir les différentes subtilités de ce « langage ». Comme vu précédemment, cette communication se base sur des perceptions. Il n’est donc nullement question d’octroyer à l’animal des pensées / sentiments mais de percevoir le monde ainsi qu’il le ferait pour comprendre au mieux ce qu’il vit et « dialoguer » avec lui. Autrement dit, d’employer les sens humains en pleine conscience, chose qui n’est plus instinctive dans nos sociétés modernes. D’où la nécessité d’un travail préparatoire pour se retrouver et renouer contact avec son corps avant de pouvoir entrer de plein pied dans la communication animale.

Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Tous les articles :

Code promotionnel Disclaimer