Sortir du chômage, une affaire de santé

Les articles à la une

icone article

Sortir du chômage, une affaire de santé

Perdre son emploi et se retrouver au chômage, une épreuve par laquelle plusieurs millions de français passent. Si certains retrouvent rapidement un poste, pour d’autres, la quête s’avère longue et rend l’épreuve encore plus pénible à supporter. Sortir du chômage, une affaire de santé ? Plus qu’il n’y paraît.

L’impact psychique du chômage

- Stress
- Insomnie
- Dépression
- Diabète
- Problèmes cardio-vasculaires
- Addictions


Longue serait à dresser la liste des « effets secondaires » qu’entraîne le chômage, sur le plan psychique comme physique. Sortir du chômage est une affaire de santé, une urgence pour ceux qui, forcés d’alterner CDD et périodes d’inactivé, finissent par lentement –mais sûrement- glisser dans la précarité.

Se sentir inutile, rejeté, dévalorisé, isolé amènent les chômeurs à s’enfermer dans le cercle pernicieux du défaitisme. Et le monde des addictions leur ouvre grand les portes lorsque les refus s’accumulent, que l’espoir se raréfie, que les dettes s’accumulent et que le regard des autres fini par changer.On se réveille chômage, on mange chômage, on dort chômage… jusqu’à envisager une solution radicale pour mettre un terme à la situation. Ce sont entre 10.000 à 14.000 décès imputables au chômage qui sont recensés chaque année par une étude de l’Inserm datant de 2015.

Un constat bouleversant, vertigineux, qui devrait amener à la réflexion.

Se soigner, une démarche reléguée au second plan

Autre facette de l’impact du chômage sur la santé, l’accès aux soins. Avec un budget réduit, se soigner ne fait plus partie de la liste des priorités, même s’il s’agit de traitements ou consultations indispensables.

Exemple parlant ; une grossesse où les problèmes s’enchaînent mais CAF, Pôle Emploi et Sécurité Sociale ne se montrent absolument pas compatissants avec le statut de la future maman, qui finira par renoncer à des soins de suivi et à des échographies pourtant nécessaires pour s’assurer du bon déroulé de la grossesse.

Le chômage renvoie à une période infantilisante où le chômeur se retrouve « au bon vouloir » de Pôle Emploi, des potentiels employeurs, des aides diverses, tout en devant mener un parcours du combattant pour y prétendre. Une période où les fragilités refont surface et où il serait nécessaire d’obtenir un accompagnement psychologique adéquat afin d’éviter que le chômage continue à être une affaire de santé.

 

En savoir plus sur la façon dont la voyance peut vous aider à trouver un emploi

Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Tous les articles :

Code promotionnel Disclaimer