A la découverte de la Géomancie

Les articles à la une

icone article

A la découverte de la Géomancie

Qui a dit que les supports ou moyens de pratiquer la voyance devaient, forcément, être compliqués à appréhender ? Certaines formes de divination ne nécessitent qu’un matériel très simple et facile à acquérir, pour révéler, à qui les pratique, ce qui lui réserve son avenir. La géomancie est l’une d’entre elle et ne requerra qu’une feuille et un crayon pour connaître votre destin. Explications.

Petite histoire de la géomancie.

Quelques traits tracés et voilà qu’apparaît une figure qui apportera un éclairage précis sur votre problème. Cette figure est l’une des seize qui compose cet art séculaire : la géomancie. Du grec « gê » signifiant « terre » et de « mantia », la divination, la géomancie fut utilisée dans les civilisations les plus anciennes, à l’image des étrusques et des perses. On en retrouve également une trace en Chine, en Orient et en Occident. Elle est d’ailleurs évoquée dans de célèbres ouvrages, bien connus du grand public, à savoir les contes des Mille et une nuit, mais aussi la Divine Comédie de Dante.

Pratiquer la géomancie dans sa forme première, revenait à tracer sur le sable, avec son index, des traits et points. Une méthode à l’aide de cailloux et/ou coquillages étaient également admise. Il faudra attendre le Moyen Age pour que le sable se transforme en papier et que l’encre remplace le doigt.

Cette forme de divination très simple et très accessible demeure très appréciée par qui s’intéresse à la voyance et souhaite obtenir des réponses claires sans forcément se former à des supports complexes tels que les tarots ou les oracles.

Aujourd’hui, cet art reste d’actualité. Grâce aux questions que vous poserez et à l’explication des 16 figures, ou idéogrammes, vous en saurez plus sur votre destin. Munissez-vous d’une feuille blanche et d’un crayon, puis posez une question. Laissez le stylo tracer des bâtonnets sur le papier sans rien contrôler. Reportez-vous au mode d’emploi ci-dessous pour trouver la figure tracée. Elle répondra à vos interrogations et vous donnera des indications sur l’avenir.

Géomancie : méthode et figures.

Pratiquer la géomancie, nous l’avons vu, ne nécessite que peu de matériel puisqu’il suffit simplement de se munir d’une feuille vierge et d’un crayon. Afin d’obtenir une réponse, le consultant est invité à s’installer dans un calme absolu, puis à poser la question qui le préoccupe. Sans chercher à contrôler son geste, il doit laisser le crayon former les traits et/ou points qui composent les différentes figures.

Quatre lignes de traits doivent être tracées. Ces traits sont ensuite additionnés ligne par ligne. Si un nombre paire est obtenu, un trait symbolisera cette ligne. S’il s’agit d’un nombre impair, il faudra symboliser ce calcul par un point. Ces 4 lignes permettent de représenter les 4 niveaux qui composent une figure et d’obtenir ainsi une réponse.

Afin de vous aider dans vos interprétations, voici les seize figures de la géomancie et une piste de réflexion pour chacune :

Via (le voyage) -4 points- symbolise les changements retardés. Figure négative, elle marque le besoin de franchir les étapes pas à pas, à s’ouvrir aux autres et à se défaire de ses tendances laxistes.

Tristitia (la tristesse) -3 traits et 1 point- fait écho à l’épreuve à laquelle il est impossible de se soustraire. C’est la fatalité et il ne peut être autrement. Elle marque clairement le « non » à une question posée.

Laetitia (la beauté) -1 point et 3 traits- est le pendant de Tristitia puisqu’elle apporte un « Oui » franc. Sécurité, confiance en soi, rayonnement, charisme, sont au rendez-vous avec une telle figure.

Puella (la bien-aimée) -1 point, 1 trait, 2 points- est liée au monde des arts, à l’esthétique. Elle évoque la douceur, la quiétude, ce qui se réalise dans le plaisir et le désir.

Puer (l’enfant) -2 points, 1 trait, 1 point- marque l’absence de réflexion, l’impulsivité qui joue de bien mauvais tours à qui se laisse prendre à ce jeu. Les risques sont importants, les projets échouent le plus souvent.

Carcer (la prison) -1 point, 2 traits, 1 point- c’est l’échec retentissant, les barrières qui ne peuvent être abattues, la pression et l’épreuve.

Populus (la multitude) -4 traits- fonctionne dans l’immédiat et l’inattendu, favorise la communication, l’association, les idées.

Albus (la clarté) -2 traits, 1 point, 1 trait- satisfaction et bonheur sont au rendez-vous à qui sait faire preuve d’humilité face à sa condition. La vie s’améliore, le soleil revient et éclaire les relations avec autrui.

Rubeo (la rougeur) -1 trait, 1 point, 2 traits- est la mauvaise figure de la géomancie. Dévastatrice, elle amorce les remises en questions, les changements, l’opposition et exacerbe l’agressivité.

Conjunctio (l’union) -1 trait, 2 points, 1 trait- il serait bon de s’associer et de rencontrer de nouvelles personnes pour faire fructifier ses acquis, et engendrer du positif.

Amissio (la perte) -1 point, 1 trait, 1 point, 1 trait- est un frein à toute évolution, les choses se feront mais très (trop) lentement au goût du consultant.

Acquiro (le bénéfice) -1 trait, 1 point, 1 trait, 1 point- une belle figure en géomancie puisqu’elle symbolise tout ce qui peut être acquis dans les différents domaines de l’existence.

Fortuna Major (le triomphe) -2 traits, 2 points- elle est la plus bénéfique et pour cause, tous les changements sont positifs, les opportunités nombreuses et excellentes, l’épanouissement total.

Fortuna Minor (la chance) -2 points, 2 traits- ce qui paraît être positif peut l’être bien moins qu’il n’y paraît. Tout est temporaire, mais elle est source de jolis moments.

Cauda Draconis (la queue du dragon) -3 points, 1 trait- entraine chagrin, tristesse, désillusion. C’est une mauvaise passe dont il faudra sortir plus fort.

Caput Draconis (la tête du dragon) -1 trait, 3 points- figure l’évolution et un changement de situation. Créativité et dynamisme sont au programme.

 

Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Tous les articles :

Code promotionnel Disclaimer