Les interviews des voyants Avigora

L'interview d'Adele

adele

Nous avons rencontré Adele pour vous. Voici en exclusivité la conversation que nous avons eue avec elle.

 

Avigora | Comment votre don s’est-il manifesté ?

J’ai très peu de souvenir de mon enfance, comme un énorme trou de mémoire. Mais d’aussi loin que je me souvienne, j’avais environ 7 ans. Ce genre de don se révèlent la plupart du temps dans des moments difficiles. J’étais seule dans mon lit. C’était le soir et il était tard. J’ai eu une vision très nette, comme si j’étais réellement en train de la vivre.

J’ai vu mon grand-oncle allonger par terre. J’étais assise et sa tête était sur mes genoux. Je le tenais dans mes bras. J’étais en train de le rassurer en le serrant contre moi. Il était en train d’agoniser. Puis je les vu mourir dans mes bras. Cela aurait pu paraître anodin, mais quelques jours après, on m'annonça que mon grand-oncle était décédé. Pourtant, nous habitions à des milliers de km et je ne l’avais pas vu depuis plusieurs mois.J’ai su ce jour-là que je serai différente.

 

Avigora |Comment se manifeste vos flashs/ ressentis?

Mes « flashs » se manifestent exactement comme je viens de le raconter. Soudainement, j’ai une vision, comme si cela se passait devant moi dans la réalité.

Cela n’est absolument pas en relation avec ce que je suis en train de faire ou de penser. Alors je sais que c’est ce qui va arriver.

 

Avigora | Quels supports utilisez-vous pour vos consultations ?

Je suis fan d’un support que j’utilise depuis 1990, date de sa création par Dominique Duplaa, « l’oracle de la triade ». C’est celui qui me parle le plus et le plus complet. De plus il est excellent pour dater les évènements. Et j’adore son graphisme, sa symbolique et ses analogies qui sont empruntés à la mythologie gréco-romaine, au christianisme, au judaïsme, à la kabbale, à la franc-maçonnerie, à l’alchimie, l’astrologie et la numérologie. Il est d’une richesse extraordinaire ! Après tant d’années de loyauté, Je l’ai dans la peau ! Je complète parfois par le pendule et la boule de cristal, la numérologie et l’astrologie mais cela reste du supplément.

Avigora | En quoi votre don est-il différent des autres ?

Je ne sais pas s’il y a une différence, je peux juste vous dire de ce que les gens me disent, que je suis nature, vraie, authentique, bienveillante. Mon don fait partie intégrante de moi-même. Je me balade dans la rue et des inconnues s’arrêtent et se tournent vers moi pour me raconter leurs problèmes pour que je puisse les aider à voir la solution et à leur apporter de l’énergie positive. Ça paraît magique !


Avigora | Comment un consultant doit-il préparer sa consultation pour qu'elle se déroule au mieux ?

Pour une Excellente consultation, préparez-vous à tout entendre, ne cherchez pas à guider le ou la voyante.

Écrivez ce qu’on vous dit et mettez-le de côté pour le relire quelque temps plus tard. Soyez ouvert mais gardez du recul.

Avigora | Votre don vous a-t-il permis de réaliser des choses exceptionnelles ?

Mon don me sert tous les jours à réaliser des choses exceptionnelles : quand on se retrouve à une réunion et que je mets en relation une personne qui vend une maison et l’autre qui cherche à en acheter une. Et que ces 2 couples d’amis font la transaction dans le mois. Ou quand je discute avec une personne qui cherche un emploi et que dans l’heure qui suit je trouve la personne idéale qui lui apportera l’emploi et les horaires idéales.

Ou quand je me dis que je ne dois pas partir en cours et que je rate un attentat pile à l’heure où j’aurai dû me trouver à cet endroit.

Mon don accompagne ma vie quotidiennement et chaque jour est extraordinaire.

Avigora | Certaines personnes peuvent parfois être déçues après une consultation, à quoi l’attribuez-vous et vous arrive-t-il de vous tromper ?

Parfois les consultants viennent pour être rassurés et ont du mal à se projeter. Cela entraine des confusions. Par exemple quand on parle de l’avenir, bien souvent, la personne ne sait pas de qui on parle, elle ne connaît pas encore la personne dont on parle, elle n’arrive même pas à imaginer cela. Ou bien elle n’arrive pas à imaginer que dans 6 mois ou un an, elle pensera différemment.

Elle n’est pas encore prête à vivre ou à penser ce qu’il va arriver et ne l’accepte pas. Il est très compliqué de se projeter dans l’avenir en pensant que votre entourage ne sera plus le même ou que vous même vous n’aspirerez plus à la même chose.C’est à nous, médiums, à ce moment-là, de se rendre compte que le consultant n’est pas prêt à entendre certaines choses, et d’être diplomate. Mais ce n’est pas toujours simple, car si nos guides nous en parlent, le plus honnête est de passer le message. Donc les gens sont souvent déçues car ils n’ont pas entendu ce qu’ils voulaient entendre.

Pour qu’une consultation soit le plus claire possible et éviter les erreurs durant une consultation, il est préférable de ne pas vouloir guider le voyant.

Nul ne s’est jamais trompé dans sa vie. Mais j’avoue que c’est extrêmement rare.

Avigora | Qu’est-ce-qui vous plaît le plus dans votre métier de voyante ?

J’aime ce métier, je ne le ressens pas comme un métier, mais plutôt comme une évidence. Avoir ce genre de don et le laisser de côté c’est tout simplement du gâchis. Le bonheur de donner la possibilité aux autres d’améliorer leur vie, de trouver l’amour qu’ils auraient peut-être laissé passer, de passer mes journées entières à faire du bien tout en pouvant en vivre, c’est magique.

Avigora | Pouvez-vous faire des prédictions pour vous-même ou seulement pour les autres ?

Je pense qu’il faut différencier les envies et les inquiétudes, des prédictions. Le problème pour soi-même c’est que nous ne sommes pas objectives. Il m’arrive d’avoir des prédictions pour moi-même, mais je reste très prudente. Je garde un certain recul pour faire la différence entre ce que je veux vraiment et que je crois voir ou une vraie prédiction.

Avigora | Vos proches sont-ils au courant de votre métier ? Les aidez-vous avec votre don ?

Mes proches sont au courant. Je suis passée à toute une histoire il y a 3 ans, et donc aujourd’hui tout le monde est au courant. Mais je suis très heureuse et totalement entière avec mon métier. Je pense les aider car j’ai une analyse extralucide des situations et je peux donc conseiller mes proches et les aider à voir plus clair dans leurs problèmes.

Avigora | À quoi ressemble votre journée type ?

Pour ma part j’adore ce que je fais. Je me lève le matin, je m’occupe de mes filles qui vont à l’école, de ma chienne avec laquelle je fais un tour. Je fais ma méditation du matin, puis un bon petit déjeuner. Et au boulot jusqu’au soir. Je passe mes journées à répondre, à aider, à discuter. La voyance ne me vide pas, mais me nourrit.

Avigora | En dehors de la voyance, avez-vous d'autres passions dans la vie ?

Je suis motarde dans l’âme, j’adore voyager et partir seule en moto. Les voyages aussi et découvrir d’autres cultures est exaltant.

Avigora | Quel métier auriez-vous fait, si vous n’étiez pas devenue voyante ?

J’ai passé 10 ans à pratiquer dans le domaine du bien-être. Je sens que je suis nait pour donner et soigner.

Mais aujourd’hui, je ne me verrai pas faire autre chose, je vie de ma passion, quoi de plus beau ?

 

Pour consulter Adele ou simplement voir sa page, voir médium Adele.


Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Toutes les interviews :

Code promotionnel Disclaimer

Haut de la page