L'interview de Clarisse

Les interviews des voyants Avigora

L'interview de Clarisse

clarisse

Nous avons rencontré Clarisse pour vous. Voici en exclusivité la conversation que nous avons eue avec elle :

 

Avigora | De quelle façon votre don s’est-il manifesté la première fois ?
Clarisse | Je ne me souviens pas d’une première fois. Ce don a toujours fait parti de moi. Ce dont je me rappelle c’est qu’à un moment j’ai vu que les autres n’étaient pas comme moi. C’est à ce moment que j’ai perçu la différence. J’ai toujours ressenti et vu des choses, c’est ensuite que j’ai découvert que les autres ne les voyaient pas. Mais il n’y a pas eu un moment en particulier où ce don s’est manifesté.

Avigora | Pouvez-vous prévoir les moments où les flashs arrivent ?
clarisse | Non, en revanche, il m’est possible d’aller chercher ces flashs. Parfois. Tout dépend des consultants et de l’énergie dans laquelle je suis avec eux. En même temps, est-ce intéressant de pouvoir les prévoir ? Je ne pense pas. En revanche aller chercher des informations dans des flashs, oui. Certains se déclenchent en fonction de l’énergie du client et surtout par rapport à ça.

Avigora | Utilisez-vous des supports lors de vos consultations ?
Clarisse | Ca m’arrive. Pas toujours mais en général, lorsqu’on me demande des détails, je prends un Oracle, ce qui m’apporte vraiment des précisions.

Avigora | Avez-vous des conseils à donner pour préparer une bonne consultation avec vous ?
Clarisse | Le conseil principal ce serait d’être vraiment dans un état de relaxation et d’avoir l’esprit ouvert. Il ne faut pas attendre certaines réponses. Soit on passe à côté de ce qu’on dit, soit la personne est déçue. Elle n’entend pas. Se relaxer et s’ouvrir permettent vraiment le déroulement d’une bonne consultation.

Avigora | Avez-vous déjà réalisé des choses extraordinaires ?
Clarisse | Oui, tous les jours (rires) ! Non, pour moi ce n’est pas extraordinaire en revanche ça l’est pour certaines personnes. Aller travailler au cœur des énergies, remettre en place certaines choses à ce niveau-là, je l’ai déjà fait avec des résultats que les gens ont ensuite qualifiés d’extraordinaires. Pour moi, c’est un peu « normal ». Cela peut passer par le biais de déblocages ou en offrant aux consultants une autre façon d’appréhender les choses. Ca leur permet d’avoir des déclics, des ouvertures, un relâchement niveau physique, même le moral qui revient. C’est un regain d’énergie.

Avigora | Il arrive parfois que certaines personnes soient déçues après une consultation, à quoi l'attribuez-vous et vous arrive-t-il de vous tromper ?
Clarisse | Me tromper, je ne dirais pas ça. Par contre les consultants, oui, peuvent-être déçus pour plusieurs raisons. Ils viennent pour entendre certaines choses et ce n’est pas ce qu’on leur transmet. C’est pour cela que je parlais d’ouverture d’esprit… La déception peut également ressortir par rapport à un avenir qu’on leur présente et qui n’est pas forcément celui qu’ils espéraient. Et puis il y a aussi parfois des consultants qui se refusent à entendre. Ils viennent en quête d’énergies, confirmer ce que plusieurs autres voyants leur ont dit… sauf que je ne dis pas forcément la même chose que les autres !

Avigora | Qu’aimez-vous le plus dans votre métier ?
Clarisse | Me balader dans les énergies. C’est très égoïste dis ainsi mais c’est vraiment ça ! C’est ce que j’aime dans ce domaine. Ce qui est intéressant, c’est de voir une personne qui subitement comprend le système dans lequel elle est, qui a un déclic, s’aperçoit qu’il y a des ouvertures et reprend confiance en elle. C’est ça que j’aime. Chercher le problème, trouver la solution, afin d’ouvrir des portes pour que les gens aillent mieux.

Avigora | Pouvez-vous faire des « auto-prédictions » ?
Clarisse | Oui, souvent ! J’ai beaucoup travaillé mon émotionnel afin de pouvoir y arriver justement.

Avigora | Que pensent vos proches de votre activité ? Pouvez-vous exercer votre don sur eux ?
Clarisse | Bien sûr, je peux exercer mon don sur mes proches, suite au travail sur l’émotionnel dont je parlais. Mon fils évolue dans ce domaine également, il me demande même des conseils. Mes parents, y croyaient plus ou moins. Mon père étant décédé, j’ai des contacts avec lui donc à présent, c’est plus facile. Ma mère n’est pas encore convaincue. En revanche, j’ai deux frères qui, eux, n’y croient pas du tout et me surnomment depuis mon plus jeune âge « La sorcière » (rires) !

Avigora | Pouvez-vous nous décrire votre journée type ?
Clarisse | Je n’ai pas de journée type. Je fonctionne avec les énergies de mes clients uniquement. Il peut m’arriver de donner beaucoup plus d’énergie à une cliente un jour et du coup, ne pas faire d’autres consultations dans la journée. Et puis il y a des moments où je vais être particulièrement en forme, mes consultants également et à ce moment-là, je peux me retrouver à enchainer les consultations facilement.

Avigora | À part la voyance, quelles sont vos autres passions dans la vie ?
Clarisse | Je m’intéresse à beaucoup de choses. J’ai eu la chance de pouvoir faire de la voyance, qui est une de mes passions, mon métier. A côté de ça, j’aime la musique, la nature… Tout a priori m’intéresse du moment que ça m’amène à réfléchir, que ça me nourrit. Ce sont des passions dans le sens où je suis de nature passionnée donc je suis toujours « à fond » dedans quand je commence à m’y intéresser.

Avigora | Si vous n’étiez pas voyante, que feriez-vous ?
Clarisse | J’ai eu plusieurs métiers avant d’être voyante ! J’ai été éducatrice spécialisée pour les handicapés. J’ai été comptable. J’ai aussi tenue deux entreprises de commerce international. Rien à voir avec la voyance ! Je pense qu’à partir du moment où le domaine me plait, m’intéresse, je pourrais faire un peu tout ce que je veux !

 

Pour consulter Clarisse ou simplement voir sa page, voir  voyante Clarisse.


 

 

 

Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Toutes les interviews :

Conseillers en ligne

Tarot de Marseille Tarot de l'Amour Tarot oui non
Code promotionnel Disclaimer