Histoire de la voyance en France

Les articles à la une

icone article

Histoire de la voyance en France

panneau-metro

Art ancestral, la voyance puise ses origines dans les plus anciennes civilisations. L’Homme ayant de tout temps cherché un moyen de dévoiler l’avenir, multiples ont été les techniques instaurées pour tenter d’éclairer le futur. Qu’en est-il de l’Histoire de la voyance en France ? Quelles ont été les périodes ou personnalités marquantes ? Comment a-t-elle évolué au fil des siècles ? Pour mieux la comprendre, un retour dans l’histoire de la voyance en France s’impose.

Voyance, une histoire séculaire

Avant de découvrir quelle a été l’histoire de la voyance en France, remontons à sa source. S’il est impossible de dater avec précision la naissance de l’acte divinatoire, une certitude existe néanmoins : elle est liée depuis toujours à la vie des hommes. Aussi ancienne que soit leur histoire, on retrouve des traces de tentatives divinatoires dans les civilisations de la Haute Antiquité (Perses, Babyloniens, Egyptiens, Etrusques, Sumériens, …). Si les techniques évoluent d’un peuple à l’autre, ils s’entendent sur un point commun : la pratique régulière de la voyance. La voyance s’érigera en véritable art et en « science » dominante durant l’hégémonie grecque puis romaine, posant les bases des croyances, guidant les puissants, atteignant une apogée « populaire » et sacrée.

Histoire de la voyance : du Moyen-Age et Renaissance

Changement sociétaux, émergence de nouvelles croyances, révolution de pensées… la voyance suit l’histoire et évolue au grès de ses mutations. Pour le meilleur comme pour le pire.

Moyen-Age, l’heure du déclin pour la voyance

Pour la voyance, les choses se corsent lorsqu’advient le Moyen-Age. Avec l’avènement du Christianisme (débuté à la fin de l’ère romaine) vient le rejet des coutumes païennes. Diabolisée, la voyance va connaître une longue dégringolade. Lui est associée toute pratique dite « magique » (sorcellerie, possessions). Nombreuses seront les « sorcières » brûlées et les tentatives de guérison de possédés mises en scènes par l’Eglise pour la discréditer plus encore. La divination n’est plus en grâce, les pratiques perdurent cependant au sein de la paysannerie. Le Moyen Age voit pourtant l’apparition de femmes visionnaires dont la plus connue est certainement Hildegarde de Bingen, appartenant à l’ordre des Bénédictines. 

La Renaissance… d’une époque et de la voyance

Le salut de la voyance s’effectuera durant la Renaissance. La voyance sérieuse reprend vie au travers de la noblesse qui se lance dans la consultation effrénée d’oracles et astrologues. Impossible de ne pas citer Nostradamus, médecin de Charles X, proche de la famille Médicis, dont l’influence au travers de ses célèbres Centuries perdure encore de nos jours. Les rois n’hésitent plus à s’adjoindre les conseils de voyants et la voyance reprend son plein essor dans les sphères du pouvoir.

Vers nos sociétés modernes

Durant les siècles suivants, certains personnages se distinguent. Citons par exemple le cartomancien Eteilla (Jean-Baptiste Alliette) qui joue un rôle fondamental dans le domaine divinatoire en démocratisant le Tarot. Songeons aussi à Melle Lenormand qui, après un passage turbulent au couvent, se met à fréquenter Marat, Robespierre ainsi que Saint Juste. Elle fera à ses derniers des prédictions surprenantes et, malheureusement, fatales. Elle deviendra par la suite la voyante attitrée de l’Impératrice Joséphine.

Histoire de la voyance en France, modernité et changements

Nous l’avons vu précédemment, durant les différentes périodes de l’Histoire, la voyance a connu différents statuts, évoluant au fur et à mesure que la société et ses mœurs évoluaient. Qu’en est-il au 19ème puis au 20ème siècle ?

Voyant en France : un métier à part entière

Le tournant dans l’histoire de la voyance s’effectue durant le milieu du 19ème siècle. Populaire mais pratiquée cachée, la voyance reçoit un nouveau statut en étant reconnue comme métier. Avec pignon sur rue, les voyants s’établissent et acquièrent une réelle place dans la société. On dit la voyance rassurante, guérisseuse. C’est au cours de ces années qu’elle va prendre une forme plus « spectaculaire », plus folklorique, finissant par se figer dans une image qui reste encore très forte de nos jours. Le 19ème siècle voit l’avènement de la boule de cristal mais aussi de la divination dans le marc de café. Les voyants ne sont plus seulement des médiums. Ce sont des extra-lucides, des cartomanciens, des sorciers… Le vocabulaire s’enrichit et les voyants sérieux font salle comble dans les cabarets ou les salons au sein desquels ils livrent leurs prédictions. Cette voyance dite de « spectacle » attire une foule nombreuse et fascinée. Des traités sur la chiromancie sont rédigés vers 1840. La voyance est omniprésente et influence de multiples domaines.

XXème, la voyance change de visage

Le 20ème siècle abaisse les frontières entre voyance et astrologie. Les supports divinatoires se diversifient. Dès la fin de la Seconde Guerre Mondiale, la France découvre que l’astrologie s’inscrit dans les médias. Radio, journaux, télévision… la voyance devient incontournable et se répand notamment au travers des horoscopes. En 1970, une émission de radio quotidienne d’astrologie est lancée sur Europe n°1. Madame Soleil officiera à l’antenne durant 23 ans. Citons aussi, en 1977, France Inter qui interview Elisabeth Teyssier (dont le nom sera indissociable de François Mitterrand et noté sur nombres d’horoscopes de journaux). La télévision s’empare du « phénomène » voyance et lui accole souvent des thèmes paranormaux ou mystérieux. TF1 diffusera des émissions centrées sur les « Mystères » entre 1992 et 1994. M6 suivra le mouvement quelques années plus tard avec « Normal, Paranormal ». Depuis, multiples sont les sujets florissants sur ces thématiques, connaissant toujours un succès indéniable à chaque diffusion. Malgré cette popularisation, la voyance en France demeure toujours un peu maltraitée et reste fréquemment décrédibilisée. Elle se renouvelle néanmoins en s’associant à la psychologie ou encore à la psychanalyse. Nombreux sont les français ayant recourt à la guidance d’un voyant sérieux comme ceux présents sur Avigora, mais ils demeurent cependant assez discrets sur leur enthousiasme à consulter.

 

En savoir plus sur la voyance dans l'antiquité

Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Tous les articles :

Code promotionnel Disclaimer