Relations au travail avec ses collègues et sa hiérarchie

Les articles à la une

icone article

Relations au travail avec ses collègues et sa hiérarchie

bureau-et-ordinateur

 

C’est un fait, nous passons plus de temps avec nos collègues et supérieurs hiérarchiques qu’avec nos conjoints et enfants. Si l’entourage professionnel ne relève en rien d’un choix personnel, s’assurer une bonne entente sur son lieu de travail est néanmoins essentiel pour contribuer au bien-être professionnel et s’assurer de la bonne progression de sa carrière. Comment gérer les relations avec nos collègues et nos supérieurs hiérarchiques ? Quelles erreurs sont à éviter ? Peut-on faire entrer son entourage professionnel dans sa sphère privée ? Réponses. 

Conseils et erreurs à éviter pour entretenir de bonnes relations avec ses collègues

Entretenir de mauvaises relations sur son lieu de travail peut vite transformer le quotidien en enfer. Se sentir isolé, irrité par la présence d’autrui peut vite entamer votre moral et votre motivation, jusqu’à nuire à l’entreprise. Pour éviter de frôler le burn-out, quelques conseils pour se faire apprécier de ses collègues.

5 conseils pour se faire apprécier par ses collègues

- Établir un contact positif et cordial avec chacun. Essayez de vous souvenir du prénom de chaque personne avec qui vous collaborez. Un salut personnalisé le matin vous permettra d’établir un premier contact. Aucun risque d’être perçu comme une personne individualiste ou hautaine si vous agissez de cette façon. Au sein de votre service, n’hésitez pas à inviter vos collègues à déjeuner avec vous. Il est toujours plus agréable pour tout le monde de passer du temps ensemble, hors des dossiers. C’est un excellent moyen de vous connaître, de créer des liens (et qui sait, des amitiés), d’être parfaitement intégré à votre entreprise. Songez qu’il est toujours appréciable de se sentir remarqué, valoriser. Glissez un compliment (sur un dossier par exemple) à un collègue si vous en avez l’opportunité. 

- Rendez service à vos collègues. Un dossier sur lequel vous pouvez intervenir ? Une journée de congés à échanger ? Un chargeur à prêter pour dépanner ? Soyez à l’écoute de vos collègues et, si vous le pouvez, n’hésitez pas à rendre de menus services. Recevoir de l’aide –quelle qu’elle soit- lorsque le besoin se fait ressentir, est toujours bien perçu.

- Apprenez à écouter et bien communiquer. Considérer les points de vue de tous, c’est montrer que vous portez à chacun une réelle attention. Une bonne communication fluidifie le travail et contribue à de meilleurs liens.

- Faites bien votre travail. Le fait d’accomplir correctement votre travail est une condition essentielle pour maintenir de bonnes relations avec vos collègues. Rien de plus agaçant que de devoir rattraper les erreurs d’autrui et de subir une charge de travail supplémentaire. Faites preuve d’autonomie et essayez –sauf nécessaire- de ne pas solliciter les autres à tout bout de champ.

4 erreurs courantes à éviter pour continuer à entretenir de bonnes relations avec ses collègues

- Évitez les commérages. S’il est humain de vouloir partager avec ses collègues ses ennuis au bureau ou de discuter de ceux d’autrui, gardez-vous cependant de le faire. N’oubliez pas que tout commérage et toute critique pourrait rapidement remonter aux oreilles de l’intéressé et se retourner contre vous. Discuter du divorce d’untel, des amourettes possibles entre deux collègues, vous vaudra plus d’inimités que vous l’imaginez.

- Évitez les coups de fils personnels. Votre lieu de travail doit être consacré à… votre travail. Vos collègues n’ont pas besoin de savoir que votre fils ira chez le dentiste la semaine prochaine, que vous-même avez booké un rendez-vous chez votre gynécologue ou que la petite dernière ira bien à son spectacle de danse. Si vous ne pouvez faire autrement et que vous devez passer un appel personnel, isolez-vous et songez que votre voisin de bureau n’a besoin ni d’entendre ni d’être dérangé dans ses occupations professionnelles. 

- Prêtez attention à votre comportement. Regarder une vidéo sur Facebook, vous plaindre en permanence, soupirer ou râler constamment… Autant de points qui pourront rapidement agacer vos collègues. Une fois de plus, souvenez-vous que vous êtes dans un cadre professionnel et que si certains de vos défauts peuvent être attendrissants pour vos proches, ils pourront se retourner contre vous dans ce contexte tout à fait différent. Silence, mesure, et modération sont de mise.

- Ne déballez pas votre vie privée en permanence. Raconter la vie de vos enfants, discourir sur vos dernières conquêtes amoureuses (ou sexuelles), montrer l’intégralité des photos présentes sur votre smartphone… Sachez établir une frontière entre la sphère professionnelle et votre vie privée. Certes, rien ne vous empêche d’évoquer certains aspects de votre vie personnelle tant que ces derniers demeurent rares et ne versent pas dans l’intime. Vous éviterez bien des commérages et les regards lassés de vos collègues. 

Relations au travail avec ses supérieurs hiérarchiques, établir la juste distance ?

S’il demeure toujours possible de nouer de réelles amitiés avec ses collègues, qu’en est-il de la relation avec ses supérieurs hiérarchiques ? Aussi agréables et sympathiques soient-il, il est important de se souvenir que votre patron demeure avant tout votre supérieur. En ce sens, un certain respect et une certaine distanciation doivent être mis en place pour que votre relation avec lui demeure cordiale et agréable. Certes, certains patrons ont largement tendance à faire peser leurs humeurs sur leurs salariés ou sont parfois dénués du moindre leadership, se révélant au final, plus nocifs à l’entreprise que bénéfiques. Dans le cadre d’une relation « normale », quelques conseils à mettre en pratique pour entretenir une relation saine avec sa hiérarchie. 

- Déterminez ce que votre supérieur attend de vous. Si certains chefs énoncent clairement les tâches qui incombent à chaque salarié, d’autres attendent que vous satisfassiez leurs exigences sans précision aucune. Si vous doutez, demandez-lui –avec diplomatie- des détails sur le travail premier que vous avez fourni. N’ayez pas peur de demander des informations complémentaires, cela évitera bien des malentendus par la suite.

- Tenez compte de la disponibilité de votre chef. Vous avez besoin de conseils ? De son aval sur l’avancée du projet ? Parfait. Cependant, vous n’êtes pas le seul à le solliciter. Pour que vos demandes ne soient pas perçues comme une charge complémentaire de travail, dans la mesure du possible, essayez de fournir le maximum d’informations utiles pour que le retour puisse être clair et rapide. 

- Sachez accepter les critiques si elles sont fondées. Votre patron vous fait une remarque ? Prenez le juste recul pour tenter de discerner si elle est fondée. Si certains chefs ne sont pas avares de critiques ou remarques destinées à rabaisser leurs salariés, d’autres sont néanmoins plus justes et essayent uniquement de pousser leurs employés à s’améliorer. 

- Proposer au lieu de critiquer. Essayez de conserver une attitude constructive et d’apporter des pistes de réflexions différentes si vous estimez qu’il serait intéressant d’y prêter attention. 

- Patienter au lieu de réagir. Ce dernier conseil est l’un des plus importants. Si quelque chose vous met hors de vous, ne débarquez pas dans le bureau de votre patron ou ne lui envoyez pas de mail incendiaire immédiatement. Cette réaction sera forcément contre-productive et risquera de jouer contre vous (même si vous avez raison sur le sujet de votre énervement). Prenez le temps de vous calmer et de poser votre réflexion et vos arguments. 

Quelques conseils pour s'épanouir au travail

 

Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Tous les articles :

Code promotionnel Disclaimer