Voyance dans la Bible

Les articles à la une

icone article

Voyance dans la Bible

Voyance, mysticisme, christianisme. Trois termes formant une bien étrange trinité ! Saviez-vous que la voyance était évoquée à de multiples reprises dans la Bible ? Si les occurrences sont plurielles, le portrait qui en ressort est-il forcément positif ? Comment la voyance est-elle perçue dans la religion chrétienne ? Pourquoi une telle vision ? Révélations.

Voyance dans la Bible, mention dans les écritures saintes

Certains voyants affirment tenir leurs capacités médiumniques du divin. Don de Dieu, la voyance fait régulièrement appel à un aréopage d’anges mais aussi aux esprits. Aussi, il parait intéressant de relever la façon dont la Bible, livre de référence divin pour la religion chrétienne, mentionne la voyance et ce qui s’y rattache. Commençons par le début, à l’époque de Moïse. Dieu ordonne alors à son peuple de ne pas se livrer à la voyance et autres pratiques spirites. Citons ainsi le passage : « Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là. Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel ; et c’est à cause de ces abominations que l’Eternel, ton Dieu va chasser ces nations devant toi. Tu seras entièrement à l’Eternel, ton Dieu car ces nations que tu chasseras écoutent les astrologues et les devins ; mais à toi, l’Eternel, ton Dieu, ne le permet pas. » (Deutéronome 18 : 9-14). 

Relevons également le « Ne vous tournez point vers ceux qui évoquent les esprits, ni vers les devins ; ne les recherchez point de peur de vous souiller avec eux. Je suis l’Eternel. » (Léviathan 19:31). Toujours dans le Léviathan, on retrouve : « J’en ferai de même de ceux qui consultent les médiums et les devins, pour se prostituer à eux, je me retournerai contre eux et je les retrancherai du peuple » suivit un peu plus loin par « Un homme ou une femme qui évoque les esprits ou qui pratique la divination sera mis à mort à coup de pierre, ils porteront seuls la responsabilité de leur mort ». Notons la force des mots employés à savoir « tuer » et « prostituer » … Dans l’Exode se lit « Tu ne laisseras point vivre la magicienne ». Dans le livre de Jérémie, il est dit « Et vous n’écouterez pas vos devins, vos songeurs, vos astrologues, vos magiciens. ». Au cœur des Chroniques, se découvre : « Il fit passer ses fils par le feu dans la vallée des fils de Hinnom ; il observait les nuages et les serpents pour en tirer des pronostics, il s’adonnait à la magie et il établit des gens qui évoquaient les esprits et prédisaient l’avenir. Il fit de plus en plus ce qui est mal aux yeux de l’Eternel afin de l’irriter. ». Autre citation tout aussi limpide sur la vision biblique de la voyance : « Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les débauchés, les magiciens, les idolâtres et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre ce qui est la seconde mort. ». Enfin, relevons la phrase de Esaïe : « Si l’on vous dit : Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, qui poussent des sifflements et des soupirs, répondez : « Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? S’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants ? A la loi et au témoignage ! Si l’on ne parle pas ainsi, il n’y aura point d’aurore pour le peuple. »

Ces quelques citations se rapportant à la voyance au sein de la Bible, permettent aussitôt de saisir la vision négative et la condamnation totale envers tout ce qui se rapport à une pratique de voyance, spiritisme ou occultisme (de même pour les horoscopes, tarots, chiromancie, et toute « magie »). Pourquoi une telle vision ? Comment pouvons-nous l’expliquer ?

Condamnation de la voyance par la Bible, comment l’expliquer ?

Avant de plonger de nouveau dans la Bible qui fournit des explications assez précises sur son point de vue, il est intéressant de se référer au contexte historique. Lorsqu’émerge le christianisme, c’est au cœur de cités païennes où sont parfois vénérés plusieurs déités. La divination est, pour la plupart des peuples, normale, pratiquée par un être sagace, dont le savoir est respecté. Si, pour s’étendre, le christianisme n’hésite pas à « s’installer » sur des fêtes païennes afin de « faciliter » le rappel de ses rites, il tient cependant à éteindre certaines traditions qui sont en désaccord avec la vision d’un Dieu unique, omniprésent, omnipotent. Comment amener les peuples à croire en Dieu, en sa toute puissance, à ce « chemin qu’il leur dessine » et à s’en remettre à ses volontés s’il est possible pour tout un chacun de connaître son avenir ? Comment croire en un paradis et un enfer si finalement les esprits continuent d’apparaître sur Terre pour converser avec les vivants ? Magie, voyance sont immédiatement condamnées, ce sont des pratiques hérétiques qui n’ont aucun sens ni lieu d’être, à moins… que Satan ne soit aux commandes. 

Pour appuyer cette dernière affirmation, replongeons donc dans la Bible. Dans le Nouveau Testament, au sujet d’une grande partie du monde « civilisé », il est narré l’histoire d’une esclave possédée par un esprit de divination qui procurait à ses maîtres de grands profits en disant la bonne aventure (Actes 16:16-18). L’apôtre Paul, harcelé par le mauvais esprit, lui ordonne de sortir, ce qu’il fit. Un véritable chrétien ne devrait donc jamais recourir à l’aide de sources paranormales ou extralucides puisqu’elles sont le fruit de Satan. La voyance, nous le savons, est source de guidance et de conseils. Ces derniers sont perçus par le voyant parfois grâce à des esprits, ils proviennent de « là-haut ». Or, dans la Bible, il apparaît de façon assez clair que les esprits sont considérés comme des démons : « Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers malhonnêtes déguisés en apôtres du Christ. Cela n’a rien d’étonnant : Satan lui-même ne se déguise-t-il pas en ange de lumière ? Il n’est donc pas surprenant que ses agents aussi se déguisent en serviteurs de ce qui est juste. » (2. Corinthiens – 13-15). Et pour couper court à toute intervention ou communication avec les défunts, nous allons voir que Satan joue une grande part dans ces pratiques. La Bible expose qu’il est impensable que les défunts puissent entrer en contacts avec les vivants. Si cela est impossible, les dons médiumniques sont donc obsolètes. Et de quelle façon les médiums obtiennent-ils les informations ? Par le biais de mauvaises pratiques (technologiques : recherches en amont) et par l’entremise de Satan et de ses démons. Ainsi, Pierre exhorte les chrétiens : « Soyez sobres, restez vigilants, car votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant cherchant qui dévorer. ». La faute n’incombe pas directement aux médiums, ils ont été trompés et ne savent pas qui se dissimule derrière la source des informations qu’ils captent. En revanche, ce sont de faux prophètes : « Ayant ensuite traversé toute l’île jusqu’à Paphos, ils trouvèrent un certain magicien, faux prophète juif nommé Bar-Jésus qui était avec le proconsul Sergius Paulus, homme intelligent. Ce dernier appela Barnabas et Saul et manifesta le désir d’entendre la parole de Dieu. Mais Elymas, le magicien, car c’est ce que signifie son nom, leur faisait opposition, cherchant à détourner de la foi le proconsul. Alors Saul appelé aussi Paul, rempli du Saint-Esprit, fixa les regards sur lui et dit : Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de toute justice, ne cesseras-tu point de pervertir les voies droites du Seigneur ?» (Actes 13:6-10). Devenant jouets et esclaves du diable et ses démons, les bons chrétiens se fourvoient s’ils se livrent à la voyance. Les voici asservis ayant invité le démon et le diable à entrer dans leur vie…

Si cela ne vous a pas refroidi, souvenez-vous que toute consultation de voyance, pour être la plus intéressante possible, se doit d’être effectuée par un voyant sérieux. Si nul dans votre entourage ne peut vous indiquer le nom d’un médium sérieux, dirigez-vous vers Avigora où vous trouverez certainement, le voyant qui pourra vous apporter guidance, conseils et écoute quant à vos problèmes.

Lire notre article "Voyance en Islam"

Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Tous les articles :

Code promotionnel Disclaimer