Entrée du Soleil en Lion et Vénus Rétrograde

Les articles à la une

icone article

Entrée du Soleil en Lion et Vénus Rétrograde

Caractéristiques du signe Lion

Cette an­née, le So­leil est en­tré dans le si­gne du Lion le jeu­di 23 juillet à 04 h 31 du ma­tin.

Le Lion, si­gne royal par ex­cel­lence, porte en lui toute la ma­gni­fi­cence du feu so­laire... il est feu maîtri­sé, feu sei­gneu­rial !

Pour cer­tains si­gnes du Zo­dia­que, on va par­ler de "si­gnes dou­bles", mais il faut retenir que tous les si­gnes por­tent en eux plu­sieurs fa­cet­tes et modes d'ex­pres­sion.

Pour le Lion, nous avons cou­tume de nous ré­fé­rer à la ma­gni­fi­que représen­ta­tion d'Apol­lon qui per­son­ni­fie à lui seul ce qu'on ap­pelle "la beau­té so­laire". Pour­tant, une au­tre ex­pres­sion de la per­son­na­li­té du Lion est in­car­née par la fi­gure du hé­ros Her­cule, qu évo­que la force par excel­lence ! N'a-t-il pas ac­com­pli "les douze tra­vaux" ?

Ne dit-on pas "une force her­cu­léenne"... Et bien, ce hé­ros my­tho­lo­gi­que qu'est Hercule fait éga­le­ment ré ­ fé­rence, et bien que l'exem­ple soit moins con­nu, au si­gne du Lion.

Une oeu­vre d'art, peinte au XVIIè siè­cle par Ja­cob Jor­daens, dis­ci­ple de Ru­bens, propose d'ailleurs Her­cule lui-même pour re­pré­sen­ter le Lion. L'oeu­vre, al­lé­go­ri­que, fait par­tie d'une sé­rie de douze ta­bleaux ayant pour thème les douze si­gnes du Zodiaque. L'en­sem­ble fut ac­quis au XVIIIè siè­cle par le Sé­nat fran­çais afin d'orner le pla­fond de l'an­nexe de la biblio­thè­que du Pa­lais du Luxem­bourg. Sur la toile qui nous in­té­resse au­jourd'hui, on voit Her­cule en vain­queur du Lion de Né­mée. La scène pré­sente une ré­fé­rence sai­son­nière : les mois­sons qui s'achè­vent.

La force "her­cu­léenne" est l'em­blème de la cha­leur de l'été et est donc l'un des aspects, par­mi d'au­tres, de la per­son­na­li­té du si­gne du Lion. Il faut aus­si se rap­pe­ler que dans l'An­ti­qui­té, le lion était con­sa­cré à Vulcain Héphaïs­tos, dieu de la forge et du feu, et dont la force est également lé­gen­daire.

 

Vé­nus Ré­tro­grade en Lion: un fait particulièrement marquant cette année

Vé­nus pas­se­ra cette an­née plus de trois mois et demi en Lion (du 05 juin au 18 juillet, et du 31 juillet au 08 oc­to­bre). C'est donc en­vi­ron qua­tre fois plus de temps que lors de ses pas­sa­ges "or­di­nai­res". Et pour les per­son­nes dont elle va im­pac­ter plus fortement le thème, on peut au­gu­rer que les effets de Vénus Rétrograde ne seront pas anodins !

Il sera très ré­vé­la­teur d'exa­mi­ner : dans quelle mai­son elle va agir, au con­tact de quelle(s) au­tre(s) pla­nète(s) de vo­tre thème elle va s'exprimer, quel rap­port elle va en­tre­te­nir avec l'axe de vo­tre kar­ma,... et tout cela en rap­port avec vo­tre pro­pre si­gne, le si­gne de vo­tre Lune, ce­lui de votre As­cen­dant...et au­tres points im­por­tants de vo­tre thème !

Vé­nus est devenue Rétrograde le 25 juillet. Elle entrera de nouveau en Lion, à re­cu­lons cette fois, ce ven­dre­di 31 juillet, et re­par­ti­ra en mar­che avant le 06 septem­bre, pour ne quit­ter le Lion que le 08 oc­to­bre.

Vé­nus ré­tro­grade est pour vous l'oc­ca­sion d'exa­mi­ner la réa­li­té de vos sen­ti­ments, de vos con­di­tion­ne­ments amou­reux, mais par­fois aus­si de vos il­lu­sions... Toute réa­li­té af­fec­tive peut en cette pé­riode, et grâce à la pla­nète de l'amour, res­sor­tir comme en relief de vos vies !

Celui qui n'a pas vécu les émo­tions mais aus­si les dou­tes, les inquiétu­des et les an­gois­ses cau­sés par les liens amou­reux, alors celui-là n'a pas connu l'amour !

Et ces ques­tions que l'on se pose : est-ce "la bonne per­sonne" ? ... Vais-je ren­con­trer en­fin ce­lui qui me cor­res­pon­dra ? ... Ma re­la­tion amou­reuse va-t-elle du­rer ou est-ce une his­toire pas­sa­gère ? ... Ou en­core : est-ce vrai­ment de l'amour ou som­mesnous sim­ple­ment at­ta­chés l'un à l'au­tre ?

L'as­tro­lo­gie peut vous ex­pli­quer le sens et la rai­son de la puis­sance des liens karmiques. Mys­té­rieu­se­ment, ils ré­vè­lent une his­toire à vi­vre "pour la vie" tout autant qu'un par­cours com­mun "écrit", in­con­tour­na­ble, mais mo­men­ta­né, et qui un jour cé­de­ra de­vant une au­tre étape de vo­tre destin. Les ré­vé­la­tions de Vé­nus ré­tro­grade peu­vent vous ai­der à y voir clair, elles peu­vent même vous met­tre sur le che­min d'un re­nou­veau dans vo­tre vie af­fec­tive.

Pour les uns, Vé­nus con­fir­me­ra que c'était "le bon choix". Pour d'au­tres, qui vi­vent une dif­fi­cul­té au sein d'une re­la­tion, quand ce n'est pas un con­flit, la ques­tion sui­vante va se po­ser et se ré­sou­dre finalement : faut-il s'obs­ti­ner à ra­ni­mer une flamme va­cillante ou pren­dre du re­cul, parce qu'une au­tre ren­con­tre s'an­nonce... et qu'il se­rait dommage de la man­quer !

Cha­que cas est par­ti­cu­lier, cha­que cas re­ce­vra sa ré­ponse, par­ti­cu­lière elle aus­si ! C'est en fait la ques­tion de la dif­fé­rence en­tre amour vé­ri­ta­ble et attachement que va po­ser Vé­nus ré­tro­grade... et dans cette deuxième partie de l'été, elle va se po­ser pour beau­coup d'en­tre nous !

Le tran­sit en ré­tro­gra­da­tion se passe en Lion, sur le ter­rain de la séduction... Alors, chaud le mois d'août ?

 

Que suggère Vénus Rétrograde dans votre vie ?

Lu­mière d'un sen­ti­ment pur et en­tier ? Brûlu­res d'amour ou d'ab­sence ? Fier­té et or­gueil dans la pas­sion con­tra­riée ? Ou alors, quelle sera vo­tre ren­con­tre de l'été ? Celle où l'on va s'ai­mer, ou celle dans la­quelle on va ai­mer l'a ­ mour ? Je laisse le poète Paul Gé­raldy ex­pri­mer ses pro­pres con­di­tions et ses propres dou­tes : "Si tu m'ai­mais, et si je t'aimais, comme je t'ai ­ me­rais..."

Ex­cel­lent mois d'août !

* à noter que Vénus ne sera à nouveau rétrograde qu’à la fin de l’hiver  2017, et en Bélier cette fois

Article signé Zémia, astrologue sur Avigora

 

 

Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Tous les articles :

Code promotionnel Disclaimer