Travailler de chez soi

Les articles à la une

icone article

Travailler de chez soi

Travailler de chez soi ? Quel bonheur ! Bienvenue la liberté, les petits déjeuners à rallonge, les heures limitées, les pauses interminables, les séries en fond sonore ! Adieu l’open-space et les collègues qui viennent nous importuner à tout instant, le patron qui garde toujours un œil sur notre travail, le dress-code imposé. Travailler de chez soi est-ce réellement cet eldorado professionnel comme beaucoup semblent l’imaginer ? Réponses.

Travailler de chez soi, une excellente idée

- la flexibilité horaire.
- calme et concentration.
- avancer plus vite.
- un gain économique.
- une meilleure productivité.


Faire définitivement taire le réveil, éviter les bouchons ou les transports en commun… Se lever en pouvant prendre son temps et son petit-déjeuner sans craindre un éventuel retard (ou hypoglycémie).

Travailler de chez soi semble être un luxe et, par certains aspects, l’est pleinement. Travailler de chez soi offre en effet des possibilités auxquelles les salariés ne peuvent pas prétendre : s’installer dans son lit ou canapé, prendre une pause à n’importe quel moment et sans durée fixée au préalable, déjeuner devant une série, sortir en pleine journée pour aller voir un film… sans oublier les coups de fil personnel ou les déjeuners extérieurs entre amis.

Travailler de chez soi permet un calme, une détente, une organisation qu’il est difficile (pour ne pas dire impossible) d’obtenir lorsqu’on évolue en open-space. Chaque minute consacrée à sa tâche l’est à sa juste valeur, sans interruption ou sans « œil par-dessus l’épaule ». Une liberté d’avancer comme bon nous semble et à son propre rythme. Ce qui engendre le plus souvent une meilleure productivité et une plus grande efficacité.

Pour résumer, travailler de chez soi se résumerait à dire que l’on travaille moins, quand on veut, et bien mieux.

La face cachée de l’iceberg

Ceci n’est évidemment qu’une illusion… un doux rêve auquel de nombreux indépendants doivent renoncer en quelques semaines seulement. S’il est effectivement tentant de faire taire le réveil et de prendre des pauses à rallonge (pour un film, un livre, faire du sport, etc.), la charge de travail à abattre se rappelle subitement au freelance lorsqu’arrive la deadline. S’il peut être grisant de tout faire très vite au dernier moment, la fatigue engendrée tout comme le stress amènent à reprendre certaines habitudes de salarié.

Horaires fixes, pauses peu fréquentes, déjeuner d’une longueur raisonnable… les frivolités disparaissent et laissent de nouveau place à une vie professionnelle « ordinaire » afin de pouvoir conserver son professionnalisme.

D’autre part, travailler de chez soi implique de se créer un véritable bureau dans son domicile, le canapé démontrant vite ses limites, tout comme il devient très compliqué de séparer vie professionnelle et vie personnelle. Les lieux se confondent, la tentation de poursuivre en dehors des horaires fixés ou de travailler le week-end / soir est souvent grande, notamment en période de forte activité.Travailler chez soi requiert également autonomie, maîtrise, et rigueur, puisque justement, personne n’est là pour aider, surveiller, et que l’ensemble des tentations est grand, les divertissements étant très accessibles.

N’oublions pas la solitude qui peut éventuellement finir par être pesante, tout comme l’isolement. Pour travailler de chez soi sans risquer de compromettre son avenir, il est donc nécessaire de connaître ses faiblesses et ses atouts. Quitte à choisir de retourner en open-space !

 

Tout savoir sur le lien entre bien-être et performance

Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Tous les articles :

Conseillers en ligne

Tarot de Marseille Tarot de l'Amour Tarot oui non
Code promotionnel Disclaimer