Les interviews des voyants Avigora

L'interview de Meryl

meryl

Nous avons rencontré Meryl pour vous. Voici en exclusivité la conversation que nous avons eue avec elle :

Avigora | Comment votre don s’est-il manifesté ?

Il s'est manifesté quand j'étais petite fille, puis il s'est développé alors que j'étais adolescente. Je rentrais en contact spontanément avec des gens qui venaient de décéder. Cela me faisait peur. Par exemple une fois, la porte s'est ouverte. C'était ma tante qui était décédée 2 jours avant. Elle a ouvert la porte de chez moi et faisait du bruit. J'ai parfaitement entendu ses talons à 4h du matin. Puis elle est apparue à la porte de ma chambre et je lui ai dit : "Maintenant, il faut que tu montes dans la lumière et que tu t'en ailles." Elle voulait me dire au revoir. 

J'ai mis très longtemps à comprendre en fait que j'étais un canal. Je ne m'en rendais absolument pas compte. Je pensais que c'était mon mental. En réalité, c'était de la canalisation. J'étais en contact avec des maitres spirituels qui m'ont expliqué qui j'étais. Je canalise constamment.

Avigora | Comment se manifestent vos flashs ?

Ce ne sont pas des flashs. Je n'ai pas d'images. J'ai un discours dans ma tête. C'est à dire que ce sont des réponses qui fusent quand quelqu'un me pose des questions ou que je me centre sur une personne. J'ai beaucoup d'informations qui me viennent. C'est comme une voix intérieure. qui n'est pas la même que celle du mental, de la pensée qu'on a tous en permanence.

Avigora | Quels supports utilisez-vous pour vos consultations ?

J'utilise différents tarots dont un en particulier qui n'a pas de nom qui est passé d'initié à initié. Il m'a été offert par mon maitre spirituel incarné, très grand initié. C'est très difficile à interpréter parce que ce n'est que symbolique, mais pour moi tout m'est révélé. Avec ces symboles-là me vient une histoire. Ce tarot est pour me rassurer. En fait, je reçois les infos et comme ça vient du subtil, je suis très vigilante. Le tarot me permet de voir si l'information que j'ai reçue est juste.

Avigora | En quoi votre don est-il différent des autres ?
Je ne saurais pas le dire. Je suis à la fois canal, médium, voyante, je ne suis pas la seule, il y en a beaucoup. Vous avez un 3e oeil et une glande pinéale donc vous avez des capacités de clairvoyance, le chakra coronal c'est la capacité de mediumnité, la clair audience c'est via les chakras des oreilles. La clair sentience c'est le ressenti, les empathiques, vous ressentez si vous vous centrez à l'intérieur de vous. Par exemple, une cliente m'appelle et va me demander l'état d'esprit d'une personne. Je vais ressentir l'était d'esprit de la personne, mais aussi vraiment ce qu'il ressent. Par exemple je suis dans un groupe de gens, j'ai une crise d'angoisse. souvent c'est ma voisine qui en a une. Je la ressens via le chakra du coeur. On a une épiphyse et une hypophyse. Quand les capacités se développent, c'est parce que l'épyphise et l'hypophyse se rapprochent. C'est un peu comme dans le film de Luc Besson "Lucie". Elle ouvre ses capacités neuronales à 100% via la drogue. Quand l'épiphyse et l'hypophyse fusionnent, ça arrive à des grands maitres sur terre, les capacités sont ouvertes à 100% : vous voyez tout, vous avez aussi la clairsentience sur les sentiments de quelqu'un. On le réalise en faisant monter la kundalini doucement.

Avigora | Comment un consultant doit-il préparer sa consultation pour qu'elle se déroule au mieux ?

Dans le lâcher prise le plus total, dans la neutralité. Plus la personne est neutre, mieux c'est. En préparant ses questions. Se mettre au clair avec ce qu'on veut savoir pour pouvoir avancer. Préparez vos questions avant car si vous êtes dans un état de stress vous allez oublier.

Avigora | Votre don vous a-t-il permis de réaliser des choses exceptionnelles ?

Ca m'est arrivé de décrire des choses incroyables. Il m'est arrivé en ayant quelqu'un en face de moi ou au téléphone de voir des choses qui sont liées à cette personne. Leur aura aussi, je voyais ce qu'ils ressentaient et avaient vécu ou leurs vies antérieures. Mais ça n'est pas moi qui décide. C'est là-haut. On me le donne ou pas. J'ai pu voir des lieux par exemple très précis. Ce qui est écrit est écrit. La voyance est comme un GPS. Toutes les étapes de vie sont écrites à la virgule près et c'est vous qui dirigez. Il faut voir la voyance comme une prévention. C'est important de pouvoir anticiper et changer son attitude. La personne ira faire son expérience. L'expérience, vous avez voulu la vivre et si elle est là, ça n'est pas par hasard. Après chacun vis sa vie comme il veut, mais au moins le consultant est prévenu.

Avigora | Certaines personnes peuvent parfois être déçues après une consultation, à quoi l’attribuez-vous et vous arrive-t-il de vous tromper ?

Bien sûr qu'il m'arrive de me tromper, je suis humaine. Je ne sais pas quelle voyante pourrait dire le contraire. Le message est toujours juste. C'est l'intérprétation qui peut en être mauvaise. Mais si j'ai un doute je vais regarder mes tarots. On interprète avec qui on est, nos expériences. Un canal pur n'a plus d'interprétation, il ne délivre que le message pur. Parfois on me demande la période, et on ne me le donne parfois pas. Quand je demande pour moi et qu'on ne veut pas me donner la période et bien je suis obligée de me ranger. Parfois par contre on me dit entre l'été et l'automne. Une cliente peut-être déçue parce que ça n'est pas le message qu'elle attendait ou qu'on n'a pas pu lui donner la temporalité qu'elle souhaitait. Souvent le message n'est pas celui que l'on aurait voulu entendre malheureusement.

Avigora | Qu’est-ce-qui vous plaît le plus dans votre métier de voyante ?

C'est d'aider les autres à avancer, à y voir plus clair, à progresser dans leur vie. A avoir des balises. Si je pouvais je travaillerais gratuitement. C'est vraiment l'amour de l'autre. Essayer de donner le maximum d'informations et d'apaisement. L'intérêt c'est d'expliquer pourquoi on vit ça. Pourquoi on en est là tous, c'est important. Pour que les gens puissent vivre leur vie plus sereinement. Ce sur quoi les gens doivent travailler.

Avigora | Pouvez-vous faire des prédictions pour vous-même ou seulement pour les autres ?

Je peux aussi faire des prédictions pour moi, même si c'est plus difficile. Je ne suis pas objective. Parce que je vais penser c'est ce que je veux donc c'est pour ça que je le vois. Mes amies médium me disent la même chose. C'est plus facile quand on ne connait pas les gens. Dès qu'on a de l'affect, ça devient plus difficle.

Avigora | Vos proches sont-ils au courant de votre métier ? Les aidez-vous avec votre don ?

Oui, absolument. Quand je vois des choses je leur dis, quand ils me sollicitent, je réponds toujours. J'ai la chance de n'avoir jamais caché ce que j'étais. Je demande à ma famille de ne pas me solliciter parce que je n'aime pas, mais mes amis me sollicitent tous tout le temps.

Avigora | À quoi ressemble votre journée type ?

Je n'ai pas de journée type.

Avigora | En dehors de la voyance, avez-vous d'autres passions dans la vie ?

Bien sûr. Je suis surtout passionnée par la spiritualité qui est autre chose que la voyance. C'est beaucoup plus vaste. Par la physique quantique. Par les gens parce que je suis magnétiseuse, je guéris donc la guérison me passionne. Les enfants, la nature aussi et la danse je suis une ancienne danseuse. La lecture : je lis énormément.

Avigora | Quel métier auriez-vous fait, si vous n’étiez pas devenue voyante ?

Je suis psychothérapeute et j'aurais bien aimé être avocate.

 

Pour consulter Meryl ou simplement voir sa page, voir médium, canal et voyante Meryl.


Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Toutes les interviews :

Code promotionnel Disclaimer