Le Tarot de Marseille avec Diotima : arcane sans nom et Tempérance

Les articles à la une

icone article

Le Tarot de Marseille avec Diotima : arcane sans nom et Tempérance

 

L'arcane sans nom

L'arcane sans nom


Cette arcane a cette particularité de ne porter aucun nom.

Sa représentation

Un squelette, tourné vers la droite est de couleur chair. Il est le devenir de tout être. Il dépasse tous les clivages sociaux, sexuels, raciaux etc.
Il manie une faux, au manche jaune et noir avec à son bout une lame rouge. Le choix de la faux n'est pas neutre. Elle est faite pour couper ras, à la racine et tranche net. Tout ce qui est en surface est coupé, rompu. En revanche les racines ne sont pas attaquées.

 

Le sol est noir, jonché de membres dispersés : un pied, trois mains, deux têtes (dont une couronnée) et deux os de couleur blanche. Ils évoquent le morcellement, la déchirure et s'apparentent  à la division, destruction, indispensables à la transformation radicale aux changements sur le plan moteur (pied), le plan réalisateur, créatif (main) et sur le plan intellectuel (tête). La tête couronnée indique que tout pouvoir matériel ne protège pas de tout changement ou de perte.

Le sol noir est également parsemé de quelques feuilles bleues et jaunes. Le noir suggère la profondeur de l'oeuvre accomplie. Il représente les ténèbres, l'insondable. Il nous fait rentrer en nous-même. Il est le dedans opposé au dehors. Le ciel lui, est blanc, neutre.

 

Son interprétation

La remise en question  décrite par la lame XIII se doit d'être totale.

Si l'on considère que le chiffre 13 est égal à 12 + 1, il représente un nouveau départ, une nouvelle période. Cette lame est reliée au Pendu pour prendre en compte  l'acquis apporté par le cycle précédent dont il faut supprimer ce qui est inutile voire nuisible pour qu'un nouveau cycle se mette correctement en place.

En outre, le chiffre treize symbolise une rupture de ce qui a été mis en place par le douze : les douze signes du zodiaque, les douze mois de l'année, les douze apôtres, les douze dieux grecs...

Symboliquement la lame XIII incarne le principe même de toute transformation.

 

 

La Tempérance

La Tempérance

 

Cette arcane XIIII, la Tempérance, incarne le fondement même de tout principe féminin.
Elle exprime ainsi une grande réceptivité.

Sa représentation

Il s'agit d'une femme pourvue de deux grandes ailes de couleur chair. Bien que ces ailes l'apparentent à l'image d'un ange, la couleur en reste très humaine.

Ainsi donc cet ange très humain révèle la nature profonde de la Tempérance à la fois immatérielle, légère et aérienne. L'envol s'apparente à la sortie du corps, à la dématérialisation.

La tête de cette femme et son corps sont inclinés sur la gauche avec un regard qui porte sur la droite, laissant entrevoir une évolution. C'est donc une lame de progrès d'avancée tant réelle que spirituelle.
Ses vêtements amples sont rouge et bleu et la répartition des deux couleurs est très équilibrée. Ses cheveux sont bleus lui conférant ainsi une propriété initiatique.

Elle transvase inlassablement de l'eau d'un broc bleu à un autre rouge : Le temps et la patience prennent ici tout leur sens.

Le corps de la femme est tout en rondeur symbolisant ainsi les lignes souples et adoucies de son caractère. L'inclinaison  bienveillante de sa tête appelle une attitude de confiance et d'humilité.



Son interprétation

Tout dans cette lame aspire à l'équilibre. Les couleurs s'alternent dans un équilibre parfait. Le bleu ne domine pas sur le rouge et inversement. On retrouve donc une répartition harmonieuse des énergies dans la symbolique du yin et du yang.

Tempérance constitue un passage par l'épreuve avec la notion de changement d'un passage à un autre.

La fleur rouge qui orne son front présage d'une activité cérébrale, intellectuelle intense. Elle est aussi le symbole d'une attitude pacifique et bienveillante.

L'action de cette femme révèle quelque chose d'immuable ou la patience et le temps sont les maîtres mots à toute évolution, tout changement. Elle véhicule le message de Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », avec cette particularité de mettre en lien deux choses séparées (les deux brocs) par quelque chose de fluide, un troisième élément qui permet l'interaction. Le contact n'est donc pas physique mais s’établit malgré tout de façon immatérielle. C'est la révélation de l'esprit dans la matière. Le vase bleu symbolisant le Ciel et le vase rouge, la Terre (l'eau féconde la terre).

La lame 14 peut se lire comme un pont entre le Ciel et la Terre 1 + 4 = 5. 5 étant le chiffre de la méditation. Le 14 et le 5 participent à la même symbolique : la liaison sur le facteur temps imprégnée de patience...

 

Cet article a été écrit avec la collaboration de notre tarologue Diotima.

 

Retrouvez aussi les lames I et II : Le Bateleur et la Papesse.

Les lames III et IV : L'Impératrice et l'Empereur

Les lames V et VI : Le Pape et l'Amoureux.

Les lames VII et VIII : Le Chariot et la Justice

Les lames VIIII et X : L'Hermite et la Roue de fortune

Les lames XI et XII : La Force et le Pendu

En savoir plus également sur l'histoire du Tarot de Marseille

 

De :

 

Plus de rubriques sur la page Horoscope & infos

Tous les articles :

Code promotionnel Disclaimer